L’équipe pastorale

 

 

Couple Pastoral  Michael et Noémie LAILLIER

Quelques mots de témoignage

N’ayant aucun arrière-plan religieux, né dans une famille « Athée » c’est à l’âge de 15 ans
que je suis entré pour la première fois dans une église évangélique. Mais plusieurs années auparavant j avais fait une expérience avec ce que j’appelais à ce moment là, « le livre magique ».

Etant très colérique, il m’arrivait d’entrer dans de fortes crises et ne plus rien contrôler. Lors d’une de ces crises, alors que ma grand-mère avait laissé sa bible chez mes parents, j’ai saisi celle-ci. Alors que les larmes coulaient de mes yeux, je me suis mis à lire ce livre. Tout de suite, de manière miraculeuse, un calme que je n’avais jamais expérimenté a pris place en moi.

La présence de Dieu

C’est donc bien des années plus tard que je suis entré dans une église pour l’enterrement de ma grand-mère. C’était en Mai 1993. Nous avons continué à venir à l’église avec mes parents et c’est lors d’un camp de jeunesse en Août de la même année que j’ai donné mon cœur à Jésus et fait l’expérience de la nouvelle naissance. Je fus baptisé du St Esprit en Novembre 1993 et baptisé d’eau en Mai 1994.

Les années ont passé et le Seigneur a permis que je rencontre celle qui partage ma vie au quotidien, Noémie. Nous nous sommes mariés en 2000 et de cette union sont nés trois enfants: Ruben, Sarah et Camille.

Originaires des ARDENNES, nous avons passé 3 années dans les VOSGES avant que le Seigneur nous conduise en ALSACE.

 

 

 

 

Couple pastoral probatoire Arnaud et Astrid Van Espen

Avant ma naissance, Dieu s’est révélé à ma mère et l’a guérie de sa stérilité. Je suis le troisième garçon d’une fratrie de quatre. J’ai cru dès mon plus jeune âge en Dieu et en Sa bienveillance. À l’église, on m’enseignait la Bible et j’ai développé un amour d’enfant pour Dieu.

À l’adolescence, j’ai commencé à souffrir du regard des autres et l’envie de plaire m’a éloigné de Dieu. J’ai arrêté de fréquenter l’église. Je suis rapidement tombé dans une vie de débauche. Pourtant, Dieu ne m’avait pas oublié. À 17 ans, j’ai raté ma première année d’étude supérieure et je me suis dit : « Je suis en train de devenir un raté ». Ce constat m’a rendu très triste. J’ai alors répondu à une invitation pour me rendre dans une église. J’y ai été touché par l’amour inchangé de Dieu pour moi et j’ai reçu la grâce imméritée du pardon et du salut en Jésus. C’était en 2003. Dès ma conversion, j’ai servi dans un petit groupe d’évangélisation de rue.

Durant ces années, j’ai rencontré mon épouse Astrid. Nous sommes mariés depuis 2007 et avons eu deux garçons ensemble : « Siméon et Léon ». Nous avons été responsables de jeunesse à Charleville-Mézières. Nous avons ensuite rejoint une église de la région de Charleroi en Belgique. J’y ai été responsable de l’évangélisation et mon épouse y a exercé un ministère parmi les enfants.

Aujourd’hui en Alsace, nous sommes reconnaissants de ce que Jésus fait pour nous et c’est ce qui nous pousse à nous mettre au service de la communauté.